Saint-Vivien-de-Médoc 9942780

Photographies Alain GODIGNON - 2017 - Stèle commémorative Frankton située sur le parking de la plage de Saint-Vivien-de-Médoc - Coordonnées GPS : 45.472584 , -1.001702) - " Opération Frankton - Décembre 1942 - A cet endroit, le mercredi 8 décembre 1942 vers 7h30, deux kayaks d'assaut britanniques biplaces lourdement chargés, le CATFISH (Major H. G. HASLER et Marine W. E. SPARKS) et le CRAYFISH (Caporal A. F. LAVER et Marine W. N. MILLS) ont été hâlés à terre et se sont abrités toute une journée. Leur mission était d'attaquer des navires forceurs de blocus allemands dans le port de Bordeaux. Ces hommes appartenaient à une unité de commandos de marine du Corps des ROYAL MARINES Britanniques. Mis à la mer le 7 décembre à 19h30 au large de Montalivet par le sous-marin HMS TUNA, les cinq kayaks engagés dans l'opération Frankton avaient affronté dans la nuit une zone de ressac très dangereuse aux abords de la Pointe de Grave. Deux d'entre eux avaient fait naufrage vers minuit et le contact avait été perdu avec le troisième aux abords du môle du Verdon. A 100 km de l'objectif, épuisés par les efforts surhumains d'une nuit tragique, les quatres Royal Marines abordèrent à la Pointe des Oiseaux au lever du jour. Ils furent repérés par un groupe de pêcheurs de St Vivien des familles ARDOUIN et CHAUSSAT, venus à l'aube travailler aux parcs à huîtres bordant le rivage sous la conduite de M. Yves ARDOUIN. Ce dernier engagea la conversation avec le Major HASLER chef du commando, dont c'était le premier contact avec des Français, et guida les équipages vers un endroit mieux protégé des vues des ouvriers et sentinelles allemandes qui travaillaient à la construction d'un ouvrage militaire, à proximité de l'endroit où vous êtes, en direction du Verdon. Les pêcheurs offrirent aux Anglais quelques vivres et ne mentionnèrent jamais à qui que ce soit leur présence. Ces Français courageux, qui auraient été fusillés si l'ennemi avait eu connaissance de leur rencontre avec les Royal Marines, font partie de ceux qui, même par une action modeste, contribuèrent à sauver l'honneur de leur pays. Le Lt. Col. H. G. HASLER DSO OBE RM et le Cpl. W. E. SPARKS DSM, seuls survivants du raid, revinrent, après la guerre, à St Vivien où ils retrouvèrent les familles qui les avaient aidés et protégés par leur silence." - 2 Royal Marines parmi les 10 de départ ont survécu : H.G HASLER et W.E. SPARKS.

Language preference