Villard-Reculas-66216

Auteur Raymond SENEQUE, prise de vue le 25 juillet 2016 - Plaque commémorative - Au pied du Monument aux Morts - Plaque retraçant les circonstances de la mort de deux maquisards abattus à Villard-Reculas - Inscription : Une traque à mort des bléssés dans la forêt. En août 1944, après deux mois de relative tranquilité, l'Oisans est encerclé par l'armée Allemande. Les maquisards bléssés et malades, alors soignés dans un hôpital provisoire à l'Alpe d'Huez, sont séparés en trois groupes et se dispersent dans les environs appliquant le plan d'évacuation prévu. Sous la direction du Docteur Bernard JANçU, un des trois groupes comprenant la moitié des bléssés légers et une partie du personnel de l'hôpital dont plusieurs Vietnamiens, arrive à Villard-Reculas dans l'après midi du 11 août. Mais dès le lendemain, recherchée par l'ennemi, la trentaine d'hommes qui constituent le groupe doit quitter le village pour la forêt n'emportant que deux jours de vivres. Dès le 14 août, c'est l'eau qui manque dramatiquement. Dans la forêt, aucun ruisseau, aucune source. Quatre volontaires partent en direction du village. Une patrouille allemande les attend et les mitraille. Un sera bléssé, deux autres mortellement atteints, ce sont : Jean BERLIOUX, 20 ans, de Bourg-d'Oisans et Gaston Fernand ARNOUX, 24 ans d'Avignonet. - Association des anciens, descendants et amis du maquis de l'Oisans.-

Language preference

Language preference